AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aux alentours d'une heure du matin... [ PV ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ami Kimura
*
*
avatar

Nombre de messages : 7
Profession : Etudiante
Côté coeur : Eh oui j'en ai un...
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Aux alentours d'une heure du matin... [ PV ]   Sam 3 Mar - 18:57

D’un pas souple, et sur, Ami arriva dans l'un des quartiers de la ville ou il vallait mieu ne pas trainer, lieu qu'il valait mieux ne pas fréquenter seule le soir, surtout lorsque l’on se trouvait être une femme. Mais la jeune femme n’avait aucune appréhension, et c’est avec la tête haute qu’elle traversait ces rues où les regards plus que insistant des uns et des autres se posaient sur elle. Elle avait tout simplement l’impression d’être dévorée du regard, et pour dire vrai… Elle adorait sa. Oui, Ami adorait être le centre d’attention de tous et de toutes, elle aimait sentir les regards des autres sur son corps, parcourir avec envie ses formes plus que appétissantes, et c’est avec un sourire moqueur aux lèvres qu’elle arriva devant le petit Bar ou elle avait prévu de passer sa soirée.

Glissant ses doigts dans ses cheveux lisses, la belle s’avança vers l’entrée, roulant des hanches et adressant un sourire à en faire fondre plus d’un au piéton qui passait devant l’entrée. Une fois rentrée, la jeune femme s’arrêta et parcouru de son regard noisette l’intérieur des lieux. A la vue de tout ces corps à moitié ivres, ces personnes qui jouaient aux cartes, criaient, Ami ne pu s’empêcher de sourire.

*Et bien et bien… Voila qui est fort intéressant*

Par réflexe, elle chercha alors du regard le bar et lorsqu’elle le trouva, la demoiselle s’en approcha, sa longue robe traînant au sol. Car oui, peut-être n’était-elle pas vraiment vêtue de manière à se fondre dans la masse, mais en tout cas on ne pouvait nier que son accoutrement lui allait divinement bien et que celui-ci mettait en valeur chacune de ses formes. Un haut corsaire venait enserrer sa fine taille, doté d’un décolleté plus que plongeant, puis une longue jupe qui semblait y être rattaché descendait jusqu’au bas de ses chevilles, flottant à quelques centimètres à peine du sol à l'avant mais qui à l'arrière possédait une petite trainé qui venait carresser le dit sol, et de chaque côté se trouvait une longue fente qui remontait jusqu’au haut de ses cuisses laissant entrevoir ses fines jambes, ainsi que la dentellerie de ses sous-vêtements que l’on devinait être très… légers.

Apercevant alors un tabouret libre, Ami s’y assit avant de croiser ses jambes et les laisser à la vue de tous. Elle porta alors son attention sur un barman aux yeux bleutés, dont elle devinait la beauté malgré la certaine pénombre qui régnait dans les lieux, et à la longue chevelure bouclée. L’interpellant, elle lui adressa un magnifique sourire avant de se pencher légèrement en avant en sa direction afin de lui dire se qu’elle voulait prendre. Laissant sa douce voix surpasser la musique qui passait et porter aux oreilles de son interlocuteur sa commande elle plongea son regard dans le sien.


« Un martini blanc, s’il vous plaît »

Lorsque celui-ci revint avec sa comande, elle se mit a boire le liquide qui venait de lui être servi en portant le verre à ses lèvres et s'appuya contre le rebord du bar tout en regardant dans le vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-story.kanak.fr/index.htm
Katsuo Kimura
-
-
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 31
Friends : Jigoku
Profession : Peintre amateur
Côté coeur : He dies
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Aux alentours d'une heure du matin... [ PV ]   Sam 3 Mar - 19:41

Il était clair qu'aujourd’hui avait été un jour raté. Mais vraiment raté. Et encore, je disais cela avec plus de légèreté, car nous étions le soir, et tout était encore possible pour sauver les dernières et horribles heures que j'avais vécues. Mais sincèrement je n'y croyais vraiment pas. Pourquoi? Simplement que depuis dix huit heures, j'enchaînais les verres. Vu mon pitoyable état, il était clair que je n'étais pas apte à faire autre chose que rester affalé à me plaindre de mon sort, et sortir d'ici pour faire bouger les choses semblait être une option 100. Alors je restais là. Et un autre vers apparaissait devant moi. Je l'avais commandé quand déjà?

Flash Back. Aujourd'hui, j'avais eu cours comme tous les jours, à la Fac d'art du quartier Ouest de Jigoku. Je me souviens avoir passé un mot à Suki, une fille, mon ancienne désormais meilleure amie, la cause de tous mes malheurs, lui indiquant que je viendrai dans l'après midi. Nous avions, une semaine auparavant, préparer un jeu plutôt stupide qui consistait à faire le meilleur dessert. Le perdant invitait l'autre au restaurant bien sûr. C'était mon tour, et je devais lui faire goûter, les biscuits que j'avais préparé tôt ce matin là. J'avais débarqué à l’improviste peu après les cours, et tout ce passait bien, jusqu'au moment où j'ai fait l'erreur de l'embrasser. Ah non. Ma première erreur remontait en fait au moment où j'étais tombé amoureux d'elle. Q'importe. Elle, ne m'aimait pas, non, pas comme elle aimait son copain. Je savais à quoi je m'attendais bien sûr, mais plutôt avoir essayé avoir capoté toute notre relation plutôt que de continuer à jouer le meilleur ami dans la souffrance.

La laissant en pleur de mes gestes, j’avais erré dans les rues, couru le long d'un fleuve, pour arriver finalement à un endroit que je ne connaissais pas. J'étais perdu en moi-même, et désormais perdu en vrai. Mais je fichais bien après tout, la vie, n'avait plus vraiment de sens. Jeune on m'avait enlevé ma sœur, aujourd'hui je m'enlevais la seule personne qui comptait à mes yeux. J'étais alors vraiment destiné à être et rester seul tout au long de ma vie? La vie était injuste, et l'alcool bon réconfortant. J'étais entré dans un bar vers les dix huit heures, et le soleil se couchait déjà à se moment. J'avais enchaîné bière, sur vodka, sur sake, sur martini, sur les quatre mélangés. J'étais majeur après tout. Et même adulte. Les heures étaient donc passées ainsi. Quelle heure était il maintenant? Tard. Le monde affluait.

A l'extrémité de l'entré du bar, j'étais affalé, observant tout le monde, comme dormant à moitié. Il me semblait que le Barman me parlait mais je n'en étais pas sûr. Les voix étaient légèrement déformées. C'était alors que, je vis entrer une jeune fille, je disais jeune, elle l'était plus que moi, et d'après mon jugement quelques peu embrouillé, trop pour être ici. Mais son visage m'était familier. J'essayais alors de me redresser pour mieux voir, e surtant essayant de me focaliser sur cet air. C'est là que je la reconnue. Juste à ce moment là, je glissais de ma chaise, me retrouvant à terre. Heureusement que là elle ne me voyait pas; j'étais pitoyable. Me cachant comme à la James Bond, je me relevais doucement, laissant jute ma tête dépasser du comptoir. C'était bien elle... ? Je pouvais aller vomir maintenant? Mon cœur saccagé n'en demandait pas moins mais je restais là à la fixer, me rasseyant finalement.

Depuis mes dix ans, il y a donc dix ans dans trois au quatre jour, j'avais été séparé d'elle. Mais en rien cela ne m'avait empêcher de parler d'elle. De la dessiner. De la peindre. Pendant plusieurs années, elle avait été le seul objet de mes pensées, et c'était à mes treize ans que j'avais décidé de la retrouver. Depuis ce temps, chaque semaine, j'allais la voir, l'observer, juste cinq minutes, juste pour la voir. C'était comme ça que je l'avais vu grandir, tout au long des années... Bien qu'elle en fait, ne m'avais vu, et je n'étais même pas sûr qu'elle me reconnaisse ou pire, qu'elle s'inquiète de moi.

Ce qui me surprit pourtant, c'était son style vestimentaire, et pire, la façon qu'elle avait de "roder" dans le bar. Elle semblait quelque peu à son aise, et peu alerte au danger qui rodait autour avec tous ces vieux mecs qui se saoulaient proprement la geule. Ok, je n'étais pas mieux qu'eux. Mais moi j'étais jeune. Seul et dans mon coin, je l'observais. Peut être était ce une jumelle d'elle. Une simple fille qui lui ressemblait. La "elle" que je "connaissais", que j'avais observer toutes ces années ne semblait pas aussi extravagante, et même vulgaire. Mais en la voyant, j'étais sur en fait, que c'était elle. Elle. Ami.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ami Kimura
*
*
avatar

Nombre de messages : 7
Profession : Etudiante
Côté coeur : Eh oui j'en ai un...
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Aux alentours d'une heure du matin... [ PV ]   Sam 3 Mar - 21:15

Sirotant son verre en prennant soin de ne pas en laisser une seule goutte, Ami fit signe au barman pour qu'il vienne lui en reservir un autre. Le verre posé devant elle, Ami le considéra un instant avant de le prendre en main, levant son regard vers celui du barman afin de le gratifier d’un magnifique sourire, le remerciant silencieusement. Et c’est sans le quitter de son regard que la jeune femme porta le verre à ses lèvres entrouvertes, y laissant couler un peu du liquide transparent. Ce soir là, la jeune femme n'était pas d'humeur à jouer. Havrès dire elle n'était d'humeur à pas grand chose en ce moment. La seule chose dont elle avait envie c'était d'un peu de calme. Parcourant une fois de plus les lieux de ses yeux perçants, la jeune femme jugeait rapidement l’endroit.

*Peut-être vais-je changer mes habitudes et venir plus souvent ici*

Tout en pensant cela, elle fit couler ses yeux en direction du barman, l’observant en coin de l’œil, un sourire de chasseresse aux lèvres.

*Surtout si tout le personnel est aussi charmant que celui-ci*

Un homme semblant avoir la trentaine s’approcha alors d’elle, s’asseyant à ses côtés sans dissimuler son expression carnassière. En premier lieu, Ami ne lui accorda pas la moindre attention, mais celui-ci se pencha en sa direction, s’approchant un brin trop prêt au goût de la demoiselle qui lui adressa tout de même un fin sourire, sans pour autant cacher le dégoût qui se dessinait sur son visage, l’haleine empestant l’alcool de son interlocuteur se repartissent sur son délicat visage.


« ‘Soir ! J’peux vous offrir un p’ti coup à boire ma belle ? »

Et sans y être inviter, il posa sa main sur l’une des cuisses dénudés de la jeune femme qui n’émit aucune objection, le toisant avec une indifférence peu caché. Puis finalement, à son tour, la jeune femme se pencha vers lui. Très prêt de lui. Assez pour que ses lèvres atteignent son oreille et qu’il puisse entendre le doux murmure mielleux de sa voix.

« Mon bon monsieur, puis-je vous donner un conseil ? Retirez immédiatement votre main car je peux vous assurer que dans les secondes qui suivent, si vous n’avez point quitté mon côté, je m’assurai que jamais plus vous n’ayez la possibilité de vous resservir de vos dix doigts »

Elle se redressa alors, lui adressant un magnifique sourire. Personne d’autre n’avait pu entendre les paroles de la belle, et pour dire vrai, pratiquement personne n’avait suivit l’échange qui venait d’avoir lieu entre les deux individus, mais cela passé, Ami porta son attention sur sa boisson tout en poussant un soupir et finissant d’une traite son verre.

« S’il vous plaît, pourriez vous m’en resservir un autre ? »

Espérant sincèrement ne pas avoir affaire à un autre personnage de se genre durant la soirée elle senti à ses côtés l’homme se lever, et s’éloigner, lui jetant tout de même un dernier coup d’œil.
Puis, elle attendit sagement qu'on lui serve un troisième verre tout en regardant à l'autre bout du comptoir. C'est alors qu'elle croisa le regard d'un jeune homme, il devait bien avoir deux trois ans de plus qu'elle... cela dit, son visage avait pour la jeune fille quelque chose de familier. Une impression de déjà vu...

*C'est drôle... ses yeux... les mêmes que...*

D'un coup, Ami se redressa et eut un déclic. Non ce n'était pas possible, ça ne pouvait pas, pas ici, dans un Bar mytheux comme celui-ci ? Elle regarda avec insistance le jeune homme, se demandant si sa mémoire lui jouait un tour, ou si elle avait un peux trop bu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-story.kanak.fr/index.htm
Katsuo Kimura
-
-
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 31
Friends : Jigoku
Profession : Peintre amateur
Côté coeur : He dies
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Aux alentours d'une heure du matin... [ PV ]   Sam 3 Mar - 21:58

Observant la jeune fille en face de moi, je ne pu m'empêcher de me rappeler énormément de souvenirs, même plusieurs que je ne m'étais jamais remémoré auparavant. Ca faisait mal. Mais j'imagine que j'étais influencé par ce qui c'était passé avec Suki. Tout faisait mal... Mais malgré tout, je suis distinguer cette douleur des autres, car différente et lointaine. C'était celle que j'avais portée pendant plusieurs année... Elle m'inspirait comme vent qui venait de la mer alors qu'en habitait à Paris. Une douleur qui avait fait un sacré bout de chemin...

Sentant mes entrailles se contracter par toutes ses remémorations, et par simple envie, je pris un autre verre. Moi qui avait à peine de quoi manger me bourrais littéralement. J'allais devoir faire impasse sur les prochains repas... Tant pis. Après une gorgée de mon centième verre, j'eu déjà l'impression de me sentir mieux. Simple illusion bien sûr, mais c'était quand même bon... le repos. Mais il fallait que je me concentre. La fille en face de moi...quoi déjà? Ah oui. Son air. I know it.

Je la regardais, d'un air qui, semblait extérieurement complètement égaré et presque patibulaire. Ma parole je dormais quasiment sur place! Le Barman me réveilla d'une phrase que je mis du temps à analyser dans mon cerveau hors système. Ah oui. Il m'avait demandé, comme je la fixais, si elle me plaisait. Je levais mon visage vers lui pour lui dire, essayant le plus possible de garder ma voix normale, sans que celle ci s'étende en longueur

-Tu rigoles? Ah et attention hein, je ne dis pas qu'elle est moche...Jcrois que jla connais d'ailleurs.

Il m'avait proposé d'aller la voir dans ce cas. Mais il était trop tard; un autre type, un peu plus bourré que moins l'avis déjà abordé. Un peu trop même! Il avait la main sur sa cuisse. Et dire qu'elle ne réagissait pas... Moi qui n'était même pas sur du lien de famille, je me sentis tout de même extrêmement en colère et me promis d'aller lui démolir la tête...euh demain. Quand j'aurai à nouveau des forces. Mais heureusement, elle n'eût pas besoin de moi. Elle lui murmura et le type s'éloigna... Je me dis qu'elle devait être convaincante un coup, et j'allais la voir avec un peu moins d'entrains. Enfin. Je fis déjà un pas pour me lever de ma chaise, et avancer. Je ne voulais pas passer pour un homme ivre à ses yeux, mais vu ma tête il serait déjà et de toute façon trop tard. Pour marcher droit; je me tenais tout de même au comptoir.

En avançant, je vis qu'elle m'observait, comme si elle voulait me dire quelque chose... ou je croyais. Qu'importe. Enchaînant un pas devant l'autre j'étais enfin arrivé à ses côtés. Je m'assis à la place du vieux gars de tout à l'heure, alors qu'elle me regardait. Tête baissée, je me concentrais pour bien m'asseoir, avant de tourner la tête vers elle. Je n'allais pas l'aborder comme tout homme dans mon état aurait fait non, car s'il s’agissait bien d'elle, il n'était pas question qu'elle ait de moi une image d'un ivrogne qui ne savait pas se contrôler après une rangée de verres.

-Hum...

Je cherchais mes mot. C'était vraiment difficile à ce moment, mais près d'elle, je la reconnu, et ce fut là, vraiment là, qu j'étais sur que c'était elle, que c'était Ami. Je l'avais vu plusieurs années durant sans lui parler, alors pourquoi aujourd'hui je le ferai? La solitude, sûrement. Et l'alcool. Bien sûr, même si je n'étais pas totalement maître de mes dires, je n'allais pas lui balancer un "jchui ton grand frère. Tu me fais un câlin?" Un câlin... Comme avec Suki…Stop. Je me déconcentrais. Mais je ne savais pas comment lui annoncer. Autant y aller franco sans pour autant le dire. Je choisis donc la ruse:

-Euh.. Salut. Je m'appel Katsuo Kimura. Je crois qu'on se connaît...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ami Kimura
*
*
avatar

Nombre de messages : 7
Profession : Etudiante
Côté coeur : Eh oui j'en ai un...
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Aux alentours d'une heure du matin... [ PV ]   Sam 3 Mar - 23:18

Pendant que le jeune homme avançait, Ami le dévisageait en se posant bon nombre de questions sans le lâcher du regard. Quelque chose lui disait que ce garçon n'était pas n'importe lequel, son regard lui était familier, même très. Ce n'était pas l'un de ses anciens camarades de classe, ni l'une de ses conquettes d'un soir ou encore une personne qu'elle aurait croisée dans la rue. Non, non... celui qui se trouvait à présent en face d'elle était bien plus proche de la jeune fille qu'elle ne le pençait.

Tout en le regardant s'asseoir à la place de l'homme de tout à l'heure, la tête baissée, elle prit son verre entre ses mains et but une gorgée avant qu'il finisse par tourner la tête vers elle. L'expression qui trônait sur le visage d'Ami au même moment était fort étrange. Elle avait l'air inquiète, et n'importe qui aurait pu deviner qu'elle mourrait d'envie de poser des tonnes de question à ce jeune homme. Seulement elle ne dit rien. N'étant pas certaine de ce qu'elle rescentait et ne voulant pas risquer de sortir une énorme annerie, elle préféra se taire et attendre que ce jeune homme dise quelque chose. Lorsque celui-ci ouvrit la bouche, elle attendit plein d'espoir mais repporta son regard sur son verre lorsqu'elle entendit le "Hum..." hésitant. La demoiselle but une autre gorgée et en profita pour finir son verre. Puis, il finit par se présenter.


« Euh... Salut. Je m'appel Katsuo Kimura. Je crois qu'on se connaît... »

Les coins de ses lèvres s’ourlèrent de manière délicate tandis qu’elle se répétait le début de sa phrase mentalement. Alors comme ça elle ne s'était pas trompée... après toutes ses années elle avait sû reconnaître son frère. Un sentiment de joie intense l'envahit.
Elle reporta alors son attention à son interlocuteur, le détaillant, sans le cacher, de son regard léger, comme si elle le sondait, recherchant une quelconque imperfection, une quelconque défaillance. Mais elle ne trouva rien et finit par se demander comment elle allait lui répondre. Cela faisait dix ans qu'elle ne l'avais pas vu, et son frère était là devant elle... une larme perla au coin de son oeil. Puis sans réfléchir, Ami se jetta sur son frère et l'enlaça tendrement, se moquant des regards que les gens pourraient avoir en les voyant. C'était ça sa réponce. Ne trouvant pas les mots pour s'exprimer, elle laissa son coeur le faire à sa place. Puis elle releva légèrement la tête et dit d'une voix un brin tremblante, normal, on ne retrouve pas son frère que l'on a pas vu depuis dix ans tout les jours :


« Qu'on se connaît ?... Il me semble qu'on devrait... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-story.kanak.fr/index.htm
Katsuo Kimura
-
-
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 31
Friends : Jigoku
Profession : Peintre amateur
Côté coeur : He dies
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Aux alentours d'une heure du matin... [ PV ]   Dim 4 Mar - 14:09

J'avais vraiment choisi la facilité de me présenter, car c'était à elle de trouver le lien de famille. Mais dans la mesure où j'avais réussi à l'approcher c'était déjà bien. Elle aurait pu réagir de toutes les façons possibles, style, faire comme si elle ne voyait pas le lien ou même elle aurait pu me frapper, je ne sais pas... Mais à la place, elle m'observait, le regard tout de même rempli de joie. Le regarda également, bien que moi je la connaissais certainement plus, je tentais de paraître le plus sobre possible.

Finalement, elle finit par se jeter sur moi. Je fut d'abord surpris, puis mal à l'aise, avant ce n'était que Suki qui me serrait ><, mais en même temps, avant Suki c'était déjà Ami. Bref après tous mes calculs je pris le temps d'apprécier la personne qui m'avait manqué dix années durant au toucher. J'étais touché, bourré, soulagé et triste. Ce moment é tait censé être rempli de joie, je décidais donc d'éloigner Suki de mes pensées, pour en profiter un maximum. Quand elle prit la parole, je vis bien que la joie transperçait sa voix, et rien que pour cela pour saisi sa main, pour garder un contact. J'avais tellement espéré ce moment que j'espérais que ce ne fut pas un coup du à l'alcool et que demain rien n'aurait changé.

-Il est très clair que oui... en fait. C'est incroyable que tu n'ai pas eu, euh, des doutes sur mon identité.... Je veux dire, j'ai su que c'était toi, car je n'ai jamais perdu vu ou presque sur.. Ben toi. Et donc c'était facile... Mais toi... tu ne m'a pas vu pendant dix ans... Je dois être un parfait étranger.

Et c'était la seul chose que je redoutais, même dis maladroitement. Bien que sur le moment, j'aurais su dire simplement que pour elle j'étais pas, plus, qu'un étranger, je nécessitais tout de même une "validation". Les questions sur son comportement depuis l'entrée du bar ainsi que sa tenue que je me voyais déjà bien rallongée étaient à voir plus tard, bien sûr. Car la seule chose qui m'avais fait doute un instant qu'Ami était Ami, était son apparence.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ami Kimura
*
*
avatar

Nombre de messages : 7
Profession : Etudiante
Côté coeur : Eh oui j'en ai un...
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Aux alentours d'une heure du matin... [ PV ]   Dim 4 Mar - 15:57

Tout en s'asseyant un peux mieux sur le tabouret, Ami regarda son frère. Ils se tenaient par la main et elle esquissa un autre sourire après avoir entendu ce qu'il venait de dire. C'est vrai ça, comment l'avait-elle reconnu ? Ses yeux... c'est son regard qui l'avait mise sur la bonne voie. Pouratnt au début elle n'était sûre de rien, ce n'est qu'une fois qu'il se fut présenté qu'elle le reconnut vraimment. A present il ne rescemblait plus du tout au petit garçon de dix ans qu'elle avait autre fois connu. Il était grand, pâle et n'avait pas l'air en forme. Puis, quelques segondes après qu'il eut fini de parler Ami se répéta mentalement ce qu'il venait de dire, ne comprentant pas comment lui ne l'avait pas pérdu de vue. La croisait-il dans la rue sans lui dire bonjour ? Frequentait-il les mêmes lieux qu'elle ? Ou encore conaissaient-ils une même personne qui lui donnait des nouvelles de sa petite soeur ?

Bref. La jeune femme décida que le moment était mal choisi pour parler de ça. Et mieux vallait ne pas commencer de suite avec les question, car vu l'endroit qu'ils frequentaient à cette même heure, il pouvait rapidemment se mettre à poser bon nombre de questions auxquelles elle n'aurait probablement pas envie de répondre. Et en ce moment même il parlait avec Ami du soir et non la gentille jeune fille de jour. Ca aussi, elle sentait qu'à un moment ou à un autre Katsuo lui en parlerait. Qu'allait-elle lui répondre ? Elle verrait le moment venu.


« Un parfait étranger ? Oui... enfin je ne sais pas. C'est étrange. Ca fait tellement longtemps que je ne t'ai pas vu... et pourtant je vois bien que c'est toi, tu est là devant moi... mais quand tu étais là-bas à l'autre bout du bar, j'ai eu l'impression de te connaître. Quelque chose... ton regard peut-être ? Tu as tellement changé... »

Ami hésita à lui faire part de ses pensées. Finallement elle se tut, décidant qu'il était encore trop tôt pour parler de son teint pâle, de sa mine fatiguée... Car après tout, c'était la première fois qu'elle lui parlait en dix ans. Ils ignoraient tout deux qui était lautre. Ils avaient été élevés diffèramment, par des parents diffèrents. Et n'avaient pas reçu la même éducation non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manga-story.kanak.fr/index.htm
Katsuo Kimura
-
-
avatar

Nombre de messages : 83
Age : 31
Friends : Jigoku
Profession : Peintre amateur
Côté coeur : He dies
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Aux alentours d'une heure du matin... [ PV ]   Lun 5 Mar - 20:13

J'étais heureux en fait, vis à vis du fait qu'elle m'avait reconnu. Bien sûr, depuis que l'on s'était vu, beaucoup d'eau avait coulé sous les ponds, mais ce qu'Ami ignorait, c'était que avais changé en partie suite à notre séparation Surtout à cause de ça en fait. Je ne pouvais pas deviner, tout ce qu'elle avait vécu en dehors des moments où je l'observais, comment son, notre père s'était occupé d'elle.

J'espérai tout de même qu'elle n'avait pas reçu la même éducation que moi. Ma, notre mère n'était pas des plus tendre, surtout avec moi. Ayant toujours peur de me blesser elle avait toujours été très distante, et ce que je retenais de principal de notre relation était finalement du délaissement. Ca s'était dérouler comme ça, au fur et à mesure des années. Et aujourd'hui ça me convenait presque.

Je retins tout de même sa phrase indécise où elle me disait qu'elle trouvait que j'avais changé. J'espérais bien que cela ne changeait en rien notre futur relation...SI toute fois il y en avait une. Mais maintenant qu'elle m'avait vu, et qu'elle savait que j'étais là, je ne comptais pas la "lâcher" de si tôt. Surtout qu'elle n'avait pas l'air d'être mécontente de ma présence. Je me questionnais encore un peu sur sa présence ici et me promis d'en reparler. Mais plus tard. Je lui expliquais tout de même un peu ces dernières années vis à vis d'elle, dans ma vie.

- En fait... Quand j'ai grandi, disons environ trois ans après que nos parents ai divorcés, j'ai appris que tu n'habitais pas très loin alors... Je décidai d'aller te voir mais tu semblais trop jeune. Et quand je te voyais de loi, ben, je ne sais pas, je n'arrivai pas à avancer... Peut être que j'avais peur, que tu ai peur de moi. Enfin. Mes promenades vers chez toi sont devenues hebdomadaires et j'ai pu te surveiller un peu...

Je souris à cette dernière phrase car je savais déjà que je montrai ma personnalité de grand frère poule. Il fallait bien que je rattrape les années, sans pourtant l'empêcher de vivre, et vivre ma vie également, bien qu'il n'en restait à l'heure actuelle pas grand chose.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aux alentours d'une heure du matin... [ PV ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux alentours d'une heure du matin... [ PV ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un matin à la serre [PV with CALIOR]
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?
» Yosei, l'étoile du matin
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*° O k u g i °* :: ¤ Jigoku, la ville ¤ :: * Bar-
Sauter vers: